ATLAS - Les acteurs du biosourcé en Ile-de-France, par Ekopolis

Rédigé par Clothilde FEUGEAS
Publié le 31/08/2021

Article paru dans le Séquences Bois n°132

Structure associative francilienne investie dans la valorisation des matériaux biosourcés, Ekopolis a lancé en juin l’Atlas des acteurs biosourcés pour accompagner le développement de ces filières. Cette carte interactive recense les acteurs de la production de matériaux biosourcés : acteurs de la première transformation fournissant un produit fini ou une solution constructive mixte (bois-paille, bois-chanvre, etc.), entreprises de construction, associations, etc.

L’objectif était de recenser les filières franciliennes exhaustivement. Finalement, le périmètre s’est agrandi au-delà dans certains cas (1/3 Île-de-France, 2/3 en dehors). 13 matériaux sont mis en avant, dont trois principaux (bois, paille, chanvre), derrière lesquels suivent le miscanthus, le liège, le coton, l’osier, le roseau, la chaume, la laine de mouton… Ceux-ci présentent des intérêts non négligeables au-delà des performances thermiques – confort, gestion de l’humidité, baisse de consommation électrique jusqu’à 70 % – et peuvent être industralisés en circuits courts, permettant de créer des emplois locaux. Selon Benoît Rougelot, architecte et co-fondateur du Collect’IF Paille, la mobilisation de ces filières permet de défendre les circuits courts, les matériaux bruts ou très peu transformés et de valoriser le travail humain. L’utilisation de ces matériaux étant encore marginale (93 % des isolants en France sont issus de la pétrochimie selon Benoît Rougelot), Paul Jarquin, co-président de Fibois France, souligne la nécessité de gros investissements dans le secteur et le rôle clé des maîtres d’ouvrage pour raccourcir les filières. Par ailleurs, rappelant que la majeure partie de la ville de demain est déjà là, il mentionne que la légèreté et les performances thermiques des matériaux biosourcés en font des ressources constructives très adaptées tant aux rénovations thermiques qu’aux surélévations, d’autant plus dans un contexte de hausse des températures. Durant la conférence de présentation, Fabien Gantois, architecte et président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes d’Île-de-France, expliquait que l’atlas permettrait selon lui de rassurer les maîtres d’ouvrage souhaitant s’essayer à la construction biosourcée avec une démarche en circuit court. À l’inverse des matériaux très carbonés, ces filières issues de la biomasse permettent de choisir non seulement un matériau, mais aussi sa provenance ainsi que le paysage que l’on fabrique. Il souligne également l’intérêt d’un retour au geste de construire, qui éveille une curiosité forte chez les architectes. 

Cette carte interactive est disponible sur le site Internet de l’association.

Les articles récents dans Actus brèves

Le label Bas Carbone étendu à la réhabilitation Publié le 24/09/2021

Créé par décret en 2018, le label national Bas Carbone vise à soutenir des projets participant… [...]

Ouvrage : L'UICB valorise la mixité des matériaux Publié le 17/09/2021

Alors que le bois est de plus en plus prescrit, impliquant de nouvelles problématiques techniques… [...]

BOOSTER BOIS BIOSOURCÉS – Les lauréats 2021 Publié le 06/09/2021

Conçues pour accélérer la démocratisation des matériaux biosourcés dans le secteur de de la… [...]

PRIX : Green Solutions Awards Publié le 31/08/2021

Construction21 France, maillon français d’un réseau international de 12 plateformes dédiées… [...]

EVENEMENT : Retour sur l’édition 2021 du Forum International Bois Construction Publié le 31/08/2021

Abritée par l’impressionnante charpente bois du Grand Palais éphémère  au cœur d’un… [...]

PRIX / EXPO - TerraFibra Award Publié le 27/08/2021

Employer la terre crue et des matériaux à base de plantes à croissance rapide atténue… [...]