Chantier : Le Grand Palais éphémère

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 29/03/2021

Article paru dans le Séquences Bois n°130

Congrès international rassemblant tous les ans l’ensemble de la filière bois, des concepteurs aux industriels, le Forum Bois Construction aurait dû fêter ses 10 années d’existence au Grand Palais en avril 2020, accueillant près de 2000 spécialistes venus du monde entier, une centaine de conférences et près de 300 exposants pendant trois jours. La pandémie ayant nécessité le report de l’événement à juillet 2021, faute de pouvoir investir la grande Nef des Champs-Elysées qui sera en rénovation lourde jusqu’en 2024, les organisateurs ont eu de la chance

dans leur infortune car l’événement se produira finalement (on l'espère) sous l’étonnante charpente bois d’un Grand Palais éphémère sur le Champs-de-Mars. Si la possibilité d’investir un bâtiment si démonstrateur et emblématique est une véritable aubaine, la localisation est aussi un beau symbole pour la filière bois, quand on se remémore l’histoire du lieu qui accueillit l’Exposition universelle de 1900. Ce Grand Palais éphémère remplacera pendant trois ans les activités de la grande Nef, qui accueille habituellement « les très grandes expositions qui font rayonner Paris d’un point de vue artistique, sportif et gastronomique », mentionne Emmanuel Marcovitch, directeur général délégué de RMN Grand Palais, « ainsi que certains événements des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ».

Tant la localisation prestigieuse - entre la Tour Eiffel et l’Ecole Militaire – que le programme ont mis la barre très haute : dialoguer avec un patrimoine architectural et végétal exceptionnel en site classé, concevoir une structure entièrement démontable et remontable, la plus préfabriquée possible, mener le chantier sans nuisances, prévoir une acoustique extrêmement performante, et composer avec des délais de conception et de réalisation très courts. Le défi a été relevé par l’agence Wilmotte & Associés, en collaboration avec le bureau d’études Chabanne Ingénierie et l’entreprise Mathis, spécialisée dans la construction bois de grande ampleur. Installé sur les traces de l’impressionnant palais de l'Electricité, dans un format plus petit (tout de même 10 000 m², ce qui correspond plus ou moins à la surface des espaces exploitables de la grande Nef), le projet emprunte ses courbes à celles des arches de la Tour Eiffel, et laisse la vedette à l’Ecole Militaire en se limitant à 20 mètres de hauteur, ce qui correspond au gabarit strictement nécessaire aux manifestations, explique Louis Lafargue, architecte chez Wilmotte & Associés. [...]

Pour lire la suite, commandez le numéro : [Boutique]

Les articles récents dans Actus brèves

CLASSEMENT DES AGENCES D'ARCHITECTURE & BUREAUX D'ÉTUDE BAS CARBONE Publié le 08/04/2021

Séquences Bois lance le CLASSEMENT DES AGENCES D'ARCHITECTURE & BUREAUX… [...]

Ouvrage : Les Grands Ateliers Publié le 31/03/2021

A l'heure de l'essor du design/build et de l'apprentissage expérientiel, l'ouvrage retrace… [...]

Ouvrage : Kengo Kuma, une vie d'architecte à Tokyo Publié le 31/03/2021

Alors qu’il vient d’achever le stade olympique de la capitale japonaise, l’amoureux du bois… [...]

Prix d'architecture PARI Publié le 30/03/2021

Le pari de la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire ? Cesser de na considérer… [...]

Ouvrage : La préfabrication de l'habitat Publié le 29/03/2021

À l’heure où le hors-site est dans presque toutes les bouches des amateurs de construction bois,… [...]

Séquences Bois Studio #1 Architecture expérientielle avec Boris Bouchet & Guillaume Ramillien Publié le 09/03/2021

Séquences Bois lance sa nouvelle émission vidéo Séquences Bois Studio. Pour la première… [...]