EVENEMENT / Le festival des Cabanes

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 16/07/2019

Article paru dans le Séquences Bois n°121

Jusqu’à l’automne, pour la 4ème édition du Festival des Cabanes, les communes des sources du lac d’Annecy (74) et des pourtours du lac d’Aiguebelette (73) accueilleront 18 étonnantes cabanes, conçues comme autant de manières d’interroger nos relations avec les paysages. 

Co-créé en 2016 par David Hamerman, architecte, et l’association sociale et culturelle locale La Soierie, à Faverges (74), le concours du Festival des Cabanes est né de l’idée de créer une identité partagée au territoire de la communauté de communes des sources du lac d’Annecy. En tant que dispositif léger et ludique, la cabane est un support pour d’interroger les rapports que les humains peuvent tisser avec ce territoire, et les manières de s’y installer. La cabane questionne la durée de l’installation, comme ses modalités d’accroche et d’ancrage au sol, à la pente, aux arbres, au lit de la rivière ou encore sur l’eau. Ainsi, le festival est prétexte à repartir à la recherche de la dimension poétique de la relation que l’Homme entretient avec son milieu : « Dans une société où le paysage est devenu un bien de consommation, l’idée est d’offrir un autre regard sur les  territoires. »
Si la cabane incarne un marqueur pour le promeneur, elle propose aussi un point de vue choisi sur le paysage, avec lequel elle interagit. En tant qu’archétype d’un mode primitif d’intervention humaine dans la montagne et la forêt, elle ramène à une « forme de simplicité oubliée par les contingences d’un monde noyé et aseptisé par les normes et la réglementation ». Loin d’être des « dispositifs complexes et sans saveurs, désengagés dans leurs modes constructifs », les cabanes (d’une surface de 6m² maximum) font appel à des techniques de productions simples, de l’ordre du « bricolage savant, minutieux, intelligent et mesuré », avec pour seul matériau le bois (3 m3 maximum), issu de scieries locales et d’un partenariat avec l’ONF. La dimension poétique est primordiale et privilégiée : selon David Hamerman, les cabanes sont des « déclarations d’amour construites » à ce territoire de lacs, de rivières, de montagnes, de forêts et de champs cultivés.
Ouvert aux étudiants comme aux professionnels du monde entier, le concours a mobilisé plus de cent candidatures, parmi lesquelles ont été choisis 18 projets, construits par les concepteurs eux-mêmes sur autant de lieux différents : douze sur le territoire aux sources du lac d’Annecy, et six aux abords du lac d’Aiguebelette, en Savoie, site complémentaire déjà investi l’année dernière. Ayant toutes été construites en moins de quatre jours entre le 20 mai et l’ouverture du festival, les cabanes sont visitables et animées du 6 juillet au 15 novembre 2019, tandis qu’une exposition itinérante s’installera dans plusieurs lieux de la communauté de communes des Sources du Lac d’Annecy, et de collectivités partenaires. 

Pour plus d‘informations : www.lefestivaldescabanes.com et www.facebook.com/LeFestivaldesCabanes

Les articles récents dans Actus brèves

EVENEMENT / Les MonumentalEs Publié le 18/07/2019

Sujet largement abordé dans notre numéro de mars, le bois dans l’espace public incarne des… [...]

WORKSHOP / Les Défis du Bois 3.0 Publié le 15/07/2019

Depuis 2005, l’École Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois (ENSTIB)… [...]

PRIX / PNCB 2019 Publié le 11/07/2019

Le 28 juin dernier, au Conseil Régional d’Île-de-France (Paris 7ème), huit agences se sont vues… [...]

LABELLISATION / Produits biosourcés Publié le 09/07/2019

Le volet carbone de la loi Elan promulguée fin 2018 place les matériaux biosourcés dans une… [...]

APPEL A PROJETS / FBC 2020 Publié le 08/07/2019

Alors que les années à venir comptent de nombreux défis lancés à la filière (Réinventer Paris… [...]

PATRIMOINE & TECHNOLOGIE / Notre-Dame numérisée Publié le 07/07/2019

Si la reconstruction à l’identique ne fait pas l’unanimité parmi la communauté des… [...]