EXPOSITION : Capital Agricole

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 13/11/2018

Alors que la Métropole du Grand Paris ne compte plus que 2% de terres cultivées, que la relocalisation de la production alimentaire et la réintroduction de la nature en ville intéressent un nombre croissant de citoyens, Capital Agricole vise à poser les bases de ce que pourrait être un urbanisme agricole.

Revenant sur les diverses formes de la récente histoire agricole de l’Île de France, l’exposition démontre qu’il n’y a rien de novateur à penser agriculture et urbain de concert, et que cela a pu garantir une certaine autonomie alimentaire aux parisiens des siècles précédents. Incarnant la plausibilité contemporaine du scénario, plusieurs projets pionniers sont présentés. Enfin, prospective, l’exposition  propose l'étude d'un grand nombre de situations urbaines et péri-urbaines où l’agriculture pourrait s’hybrider à l’architecture et aux infrastructures.

Les forêts et la filière bois trouvent une place de choix dans ces visions d’avenir, à la fois en tant que puits de carbone et ressource constructive de proximité pour une architecture légère, modulaire et rapide à mettre en œuvre, caractéristiques précieuses dans le contexte de forte densité de la métropole parisienne. Une restructuration de la filière à l’échelle métropolitaine, visant à fédérer les acteurs et lieux de production dans une logique de cycle court, permettrait de multiplier les usages et raisons d’être de la forêt métropolitaine, et de favoriser l’essor urbain de l’architecture en bois (local), pour le moment freinée par l’inaptitude des modestes acteurs existants, isolés, à répondre aux nécessités quantitatives  exigés par les grands projets de la ville. Une telle refonte de la filière nécessite une organisation logistique d’envergure, vectrice d’intéressants nouveaux programmes architecturaux et configurations urbaines hybrides, à penser au plus proche des lieux de production.

Exposition visitable au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 27 janvier 2019
Ouvrage sous la direction de Augustin Rosenstiehl (SOA), Editions du Pavillon de l'Arsenal, 488p., 25x30 cm, 2018, 43€.

Les articles récents dans Actus brèves

TROPHÉES SÉQUENCES BOIS - Les lauréats ont été désignés ! Publié le 11/04/2019

Plus que deux semaines avant la remise des Trophées Séquences Bois Trophées 2019 !… [...]