JO 2024 / Les 500 mètres bois

Rédigé par Lukas DAUNORA
Publié le 25/05/2019

Article paru dans Séquences Bois n°120

Voilà presqu’un an que l’agence Dominique Perrault Architectes fût lauréate du concours de maîtrise d’œuvre urbaine du village olympique et paralympique, prévu pour septembre 2023. Supervisé par la SOLIDEO (Société des Livraisons des Ouvrages Olympiques), ce projet incontournable s’inscrit dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris 2024, désireux de répondre concrètement aux défis de la transition écologique en privilégiant le bois. Un pari ambitieux qui engage la réputation de la filière bois française. Les objectifs semblent clairs : consciente de l’urgence climatique, la SOLIDEO met l’accent sur la normalisation d’une conception « zéro carbone » capable de maîtriser ses émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du cycle de vie des ouvrages, dont l’usage ne devra pas se limiter à la période des Jeux Olympiques. Prévus totalement réversibles, les bâtiments s’illustreront par une structure entièrement en bois, dont 50 % d’origine française, labellisé BBCA (E3C2) jusqu’à R+8 – et bois ou filière sèche de niveau E3C1 au-delà –, gage d’une neutralité carbone, dans une logique de circuit court et d’économie circulaire. En ce qui concerne la mise en œuvre, des solutions constructives courantes à ossature bois s’appliqueront jusqu’au R+3, laissant place à des techniques mixtes (poteaux poutres lamellé-collé, planchers CLT bois/béton, façade bois) de R+4 à R+7, et quelques cas particuliers encore non-définis au-delà du R+8. Une conception ainsi innovante, qui compte sur l’efficacité de la préfabrication, anticipée en amont du projet. Avec un tel cahier des charges, incluant notamment le 100 % BIM et l’anticipation du contexte climatique et socio-économique de 2050, la SOLIDEO  prévoit de livrer une opération exemplaire, vitrine d’exception pour le savoir-faire français. Alors que différentes opérations – telles que les projets Réinventer Paris et les chantiers des 68 gares – sont actuellement en cours, espérons que l’usage du bois nous permette de gagner cette course contre la montre sans la moindre concession. À suivre.

Les articles récents dans Actus brèves

Hommage à Julius Natterer Publié le 19/01/2022

Le 25 octobre dernier, Julius Natterer s’en est allé à l’aube de ses 83 ans, confiant sa… [...]

Une réglementation environnementale : gage d'une architecture biosourcée ? Publié le 19/01/2022

Ce début d’année est marqué par l’entrée en vigueur de la RE2020, signant l’avènement… [...]

LIVRE - Kuma. Complete Works Publié le 03/11/2021

Dans une superbe édition trilingue très grand format, dans laquelle le papier a été choisi avec… [...]

LIVRE - TRIBU : Ingénierie écoresponsable d’aujourd’hui Publié le 03/11/2021

Créé en 1986, le bureau d’études TRIBU, spécialisé dans l’ingénierie du bâtiment et de la… [...]

PLATEFORME - Materlocal, un outil de localisation des ressources de construction locales Publié le 03/11/2021

Construire avec des matériaux biosourcés et géosourcés, et s’approvisionner localement … [...]

EXPOSITION - Construire léger et décarboné Publié le 29/10/2021

À l’heure où les émissions de carbone dues au secteur du bâtiment sont devenues une… [...]