Le réemploi, éthique ou esthétique ?

Rédigé par Stéphane BERTHIER
Publié le 07/02/2020

L’agence d’architecture 6a (Stéphanie MacDonald et Tom Emerson) a livré en 2016 une extension du Churchill College de l’Université de Cambridge (UK). Cet édifice à l’étrangeté raffinée est revêtu d’un bardage en bois fait de planches de chêne de réemploi savamment mis en œuvre. Leur rusticité fait écho au béton brut des bâtiments initiaux construit en 1962 par l’architecte Sheppard Robson.

Le Churchill Collège de l’université de Cambridge est composé d’une série de bâtiments existants, de plan carré, percés de cours intérieures autour desquelles les différents programmes s’organisent en couronne, sur trois niveaux. Les édifices positionnés sur une trame orthogonale sont reliés entre eux par de fines galeries. Cette structure proliférante conçue par Robson au terme d’un concours qui a marqué son époque témoigne de la modernité des années 1960. De même, son expression architecturale faite de briques et de béton brut qui garde l’empreinte rugueuse des planches de bois du coffrage est caractéristique du courant brutaliste de la période, théorisée par Reyner Banham dans un ouvrage de référence : Le brutalisme en architecture, éthique ou esthétique ? paru en 1966, dans lequel figure d’ailleurs le Churchill College. Cette doctrine cherchait à affirmer les qualités intrinsèques des matériaux de gros-œuvre, mis en œuvre dans des conditions simples, sans revêtement. 

À l’issue d’un nouveau concours lancé en 2008, ce haut lieu universitaire de la Grande-Bretagne a fait l’objet d’une extension qui offre 68 nouvelles chambres pour l’accueil des étudiants. Le projet lauréat propose une réinterprétation savante du travail de Robson, alors que le paradigme dominant n’est plus celui de la modernité industrielle mais celui de la transition écologique. [...]

Pour lire l'article en entier : commander le numéro



Maître d'ouvrage : Churchill College, University of Cambridge
Maître d'oeuvre : 6a architects
BET bois : Price & Myers (structure) + Harry Montresor Partnership (façade)
Entreprise bois : BCA (bois de réemploi), Flexwood (menuiseries), B&K Structures + Engenuiti (structure)
Date de livraison : 2016
Surface : 2 420 m²
Volume de bois utile : non communiqué
Lieu : Churchill College, University of Cambridge, CB3 ODS (Royaume-Uni)

Le bâtiment de chambres d’étudiants depuis le green du campus.<br/> Crédit photo : DEHLIN Johan La cour intérieure deviendra un sous-bois de bouleaux autour duquel s’organise les circulations des étages.<br/> Crédit photo : DEHLIN Johan Le seuil du nouveau bâtiment en bois fait écho à celui que Robson avait construit en béton brut.<br/> Crédit photo : DEHLIN Johan Le revêtement en planches de chêne recyclées habille la courbure variable des façades. Leur rusticité fait écho au béton brut des bâtiments de 1962.<br/> Crédit photo : DEHLIN Johan

VOIR ÉGALEMENT

>> Les coups de cœur du comité online

Les articles récents dans Publiés par Séquences Bois

Le bois en piste Publié le 07/04/2020

Maître d'ouvrage : commune de WülknitzMaître d'oeuvre : KO / OK Architektur (Allemagne) BET… [...]

Arcs et colonnades Publié le 07/04/2020

Maître d'ouvrage : Ville de Saint-Quentin-sur-Isère Maître d'oeuvre : Composite… [...]

Diamond dome Publié le 07/04/2020

Maître d'ouvrage : The Bürgenstock Seelection Katara Hospitality SwitzerlandMaître d'oeuvre… [...]

Émergence ligneuse en lisière parisienne Publié le 07/04/2020

Maître d'ouvrage : Ville de Paris Maître d'oeuvre : KOZ architectes BET bois… [...]

Tartan de bois Publié le 07/04/2020

Maître d'ouvrage : Ville de GrenobleMaîtres d'oeuvre : R2K architectes (38), mandataire, avec Roda… [...]

Une mixité bois-béton originale Publié le 07/04/2020

Maître d'ouvrage : Commune de Meyrin et Association La Voie LactéeMaître d'oeuvre : Sylla Widmann… [...]