Le rêve du pavillon bleu

Rédigé par Jonas TOPHOVEN
Publié le 19/03/2019

Épicentre de sociabilité de l’exposition d’art contemporain Manifesta 11 à Zurich en 2016, le « Pavillon of reflections » conçu et réalisé par les étudiants d’architecture de l’ETH de Zurich recourait à l’épicéa scolyté. En cela aussi, sa pertinence n’a rien perdu de son actualité.

Le matériau de construction bois invite l’architecte à l’apprivoiser en passant de la maquette à la grandeur
nature, comme le pratique au sein de l’ESA de Paris la Fabrique Collective sous l’égide de l’architecte Fabienne Bulle. Le collectif marseillais ETC ou les Nantais de Metalobil sont des adeptes de l’aménagement urbain en conception, fabrication et mise en oeuvre. Tous jaugeront le bonheur et le privilège des 30 étudiants de l’ETH de Zurich qui ont planché dix mois sur le thème d’un pavillon flottant, pour lequel ils ont pu disposer d’aides multiples et surtout d’un volume de bois initial de 342 m3 de grumes d’épicéa, offert par le canton de Zurich. Certes, la valeur marchande du bois était fortement impactée par l’action de scolytes. Parfois bleuté, il n’en perdait pas ses propriétés mécaniques, trouvant dans ce projet de pavillon un usage noble : 140 m3 sous forme de fermettes et tasseaux secs rabotés, 27 m3 en platelage. La proximité du bois et des transformateurs (sciage, séchage, rabotage, pré-assemblage) au sein du canton de Zurich a raisonnablement limité l’énergie « grise » engagée dans cette opération dont la direction pédagogique a été assurée par Boris Gusic de Studio Emerson. (...)



Maîtres d'ouvrages : Manifesta 11
Maîtres d'oeuvre : Studio Emerson de l'ETH Zurich
BET bois : Holzbaubüro Reusser GmbH
Entreprise bois : HandHolzWerk
Date de livraison : 2016
Volume de bois utile : 140 m3 en charpente et 27 m3 en platelage
Lieu : Zurich (Suisse)

Comme un mirage, le Pavillon est resté amarré en plein centre-ville pendant 100 jours.<br/> Crédit photo : DEHLIN Johan Lors de la Manifesta 11, le Pavillon remplit pleinement sa fonction d'épicentre décontracté.<br/> Crédit photo : Studio Tom Emerson - Particulièrement exposée au vent, la tour a été discrètement pourvue de renforcements dans ses angles.<br/> Crédit photo : Handholzwerk Hannes Jedele - Les chantiers ordinaires ne donnent guère l'occasion au bois de déployer la beauté de sa structure.<br/> Crédit photo : DEHLIN Johan La silhouette séduisante qui s'est dégagée de l'idée initi ale de village lacustre déjoue la connotation industrielle par son dessin.<br/> Crédit photo : Studio Tom Emerson -

VOIR ÉGALEMENT

>> Les coups de cœur du comité online

Les articles récents dans Publiés par Séquences Bois

Renaissance rurale Publié le 04/08/2020

Maître d'ouvrage : Client privéMaître d'oeuvre : Looking for Architecture (LFA)BET bois… [...]

Une maison en partage Publié le 04/08/2020

Maître d'ouvrage : Client privéMaître d'oeuvre : Kimura Matsumoto + Komatsu… [...]

Habiter le mur du jardin Publié le 04/08/2020

Maître d'ouvrage : Client privéMaître d'oeuvre : MesostudioBET bois… [...]

Objectif sobriété Publié le 04/08/2020

Maître d'ouvrage : Client privéMaître d'oeuvre : Lukas LenherrBET bois : Lukas… [...]

Condensé de territoire Publié le 04/08/2020

Maître d'ouvrage : Erik Wallin Bygg, promoteurMaître d'oeuvre : ArklabBET bois… [...]

L'extension enveloppée Publié le 04/08/2020

Maître d'ouvrage : Client privéMaître d'oeuvre : mia2 ArchitekturBET bois : Elmer… [...]