MISE EN OEUVRE / Du mélèze entre les schistes

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 31/08/2021

Conçu par une équipe formée de professeurs du Département d’Architecture et Design de l’École polytechnique de Turin, et de professionnels, un équipement multi-services finement inséré dans le tissu ancien d’Ostana vient parachever une série d’interventions architecturales initiées il y a quinze ans pour revitaliser le village, suscitant désormais un intérêt international.

Victime d’un important exode rural dû à l’attractivité économique du pôle industriel de Turin, le bourg d’Ostana fut littéralement dépeuplé durant la deuxième moitié du XXe siècle, à tel point qu’il ne restait dans les années 90 que 6 des 1200 habitants recensés au début du siècle. Situé dans la région du Piémont, et plus précisément dans la vallée du Pô, face à l’impressionnant cône du Monte Viso, ce village est accroché entre 900 et 2400m d’altitude, sur un adret  couvert de châtaigniers, de pâturages et de forêts de mélèzes. Mû depuis les années 80 par l‘obstination d’un maire décidé à refuser la funeste destinée de son village, il renaît fulgureusement de ses cendres, accueillant des dizaines de nouveaux habitants et enrayant ainsi le processus inexorable que l’écrivain Nuto Revelli retraçait dans Il mondo dei vinti. « Aujourd’hui, il est très difficile de trouver une maison en ruine à réhabiliter », remarque l’architecte Massimo Crotti, impliqué dans le projet.

Cette étonnante renaissance s’explique par une politique de développement local menée concomitamment sur trois fronts. L’un d’eux est culturel : dans cette localité où était parlée la langue d’Oc, la communauté locale a eu l’ambition de faire du village un pôle de découverte de la culture occitane, initiant notamment le Prix Ostana d’écriture en langue maternelle. Parallèlement, l’abandon du village l’ayant tenu à l’écart de tout aménagement lié au ski alpin, les constructions traditionnelles authentiques, encore qu’en état de délabrement, le rendent aujourd’hui attractif pour d’autres formes de tourisme, plus écoresponsables et liées au patrimoine culturel. La communauté locale en a ainsi fait un second axe de développement, cherchant à reconstruire des économies locales susceptibles à la fois de répondre aux attentes des adeptes d’activités de montagne « nature » (escalade, raquettes, ski de randonnée) et d’expériences authentiques (hébergements, équipements culturels), mais aussi d’assurer la permanence d’une nouvelle communauté. Inspiré par le pittoresque de ces hameaux de schiste qui constituent la commune, dont la cohérence esthétique avait été préservée de la modernisation, le troisième pilier de ce renouveau, qui est aussi le plus tangible, est architectural, et a permis le développement des deux précédents. 

Dans le sillon du travail mené par Edoardo Gellner (1909-2004), qui fut l’un des premiers architectes de la modernité italienne à s’intéresser aux enjeux de l’architecture alpine, Renato Maurino (1934-2020) s’est lancé dès les années 70 dans la revitalisation du patrimoine bâti des vallées occitanes italiennes, et en particulier de celui d’Ostana. Par un travail d’observation fine et une démarche de réinterprétation, cet architecte local a initié, dans ses projets de réhabilitation privés, une attention « aux typologies, aux techniques de construction et modes constructifs locaux, sans renoncer à introduire des éléments de contemporanéité, sans camouflage historique, sans faux rustique », raconte Massimo Crotti, professeur associé en architecture et projet urbain à l’Ecole polytechnique de Turin, également co-fondateur de l’Institut d’Architecture de Montagne (IAM), avec le professeur Antonio De Rossi, notamment auteur de Riabitare l’Italia. Le aree interne tra abbandoni e riconquiste (2018). Au début des années 2000, accompagné de collègues architectes et universitaires, le duo a pris la suite de Renato Maurino, d’une certaine façon, en devenant consultant pour l’administration d’Ostana, afin de « revaloriser le patrimoine bâti et paysager », explique Massimo Crotti, mais surtout « de ramener des habitants »¸en réfléchissant aux programmes nécessaires à l’installation d’activités économiques et de services permettant aux habitants de s’installer à long terme. [...]

Pour lire la suite de l'article et découvrir l'entretien mené auprès des architectes, commandez le numéro
[ BOUTIQUE ]



Maître d'ouvrage : Municipalité d’Ostana (Italie)
Maîtres d'œuvre : IAM (Massimo Crotti, Antonio De Rossi) + Luisella Dutto + Marie-Pierre Forsans + Sergio Beccio
BET bois : Samuele Rancurello + Roberto Trabacca + Giovanni Depaoli + Fabio Bertorello + Aldo Baronetto
Entreprises bois : Impresa Farm di Rabbone & c. Savigliano
Date de livraison : 2011, 2016, 2019
Surface : 151 m² (Porto Ousitano), 487 m² (Lou Pourtoun), 290 m² (La Mizoun de la Villo)
Volume de bois utile : nc
Lieu : Ostana, Vallée du Pô, Piémont (Italie)

La façade bois de Lou Mizoun de la Villo réinterprète la lobbia traditionnelle.<br/> Crédit photo : CANTARELLA Laura La halle bardée de mélèze fait face au mur d'escalade aménagé sur le mur de soutènement.<br/> Crédit photo : Crotti + Forsans - Le centre culturel Lou Pourtoun, dont la dissymétrie des fenêtres emprunte au vocabulaire traditionnel.<br/> Crédit photo : CANTARELLA Laura Vue extérieure sur la salle de gymnastique, dont la structure bois est habillée de bardage horizontal.<br/> Crédit photo : CANTARELLA Laura

VOIR ÉGALEMENT

>> Les coups de cœur du comité online

Les articles récents dans Publiés par Séquences Bois

DETAIL / Quand le douglas s'invite dans le Cher Publié le 31/08/2021

Maître d'ouvrage : PrivéMaîtres d'œuvre : FAB Architectes (69)Entreprise bois… [...]

Habiter en péri-rural Publié le 31/08/2021

Maître d'ouvrage : Gironde Habitat (33)Maître d'œuvre : LA Architectures (75)… [...]

Matières sans frontières Publié le 31/08/2021

Maître d'ouvrage : Commune de Neuvecelle (74) Maître d'œuvre : : Atelier png… [...]

Le renouveau du pin laricio Publié le 31/08/2021

Maître d'ouvrage : Commune de Cristinacce (Corse)Maître d'œuvre : Orma… [...]

Une maison portugaise Publié le 31/08/2021

Maître d'ouvrage : PrivéMaître d'œuvre : HBG Architects BET bois : OMF –… [...]

MISE EN OEUVRE / Le bois prend son envol Publié le 03/06/2021

Maître d'ouvrage : Consorzio GMR MEGAWIDE Cebu Airport (Philippines) Maître… [...]