Préfabrication de l'habitat

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 31/03/2021

Article paru dans le Séquences Bois n°130

À l’heure où le hors-site est dans presque toutes les bouches des amateurs de construction bois, l’architecte et docteure en architecture Géraldine Bouchet-Blancou signe ici un petit historique technique et culturel illustré de la préfabrication de l’habitat individuel et collectif, depuis le XIXe siècle – époque de son avènement – à nos jours.

Retraçant son origine coloniale, à l’époque où l’Empire Britannique s’installait jusqu’en Australie, avec peu d’outils et d’équipements, l’auteure souligne que les premières maisons préfabriquées furent réalisées en bois (voir le Manning Portable Colonial Cottage for Emigrants de H. Manning), notamment sur le principe du balloon frame, inventé dans la première moitié du XIXe siècle. L’ouvrage permet ensuite de suivre l’évolution de la préfabrication vers d’autres matériaux comme l’acier et le plastique et de découvrir les différents systèmes constructifs qui furent utilisés, des éléments de petite taille, aux kits et panneaux, jusqu’à la préfabrication complète (modules, voire impression 3D).

L’auteure revient notamment sur l’effervescence créative de l’entre-deux guerres, où le monde occidental s’employa à moderniser l’habitat à faible coût. Elle y retrace les multiples tentatives des architectes du mouvement moderne – dont Le Corbusier, Prouvé et Eames furent des plus prolifiques –, qui s’essayèrent à cette époque à imaginer l’habitat idéal – la « maison-objet universelle » –, alors que les revues d’architecture jouaient un rôle important dans le processus de légitimation de cette nouvelle forme d’architecture. L’auteure rappelle aussi comment la préfabrication de l’habitat connut un nouveau développement durant la Reconstruction d’après-guerre, avec les Grands Ensembles, évoquant à ce titre l’émergence d’une défiance de l’opinion publique à l’égard de la préfabrication. Richement illustré de monochromes des réalisations préfabriquées les plus marquantes de l’histoire, l’ouvrage permet de (re)découvrir de nombreuses pépites de l’architecture bois : Moduli225 de Gullichsen et Palasmaa, les Eichler Homes de Joseph Eichler, la Paper log house de Shigeru Ban, le module SU-SI de Kaufmann Zimmerei, le System 3 de O.L. Kaufmann et A. Rüf, la Muji house de K. Namba & Muji, la Boxhome de Rintala Eggertsson Architects, et plus récemment, la PopUp House de Corentin Thiercelin et Yves Lozachmeur ainsi que le projet Tête en l’air de KOZ.

Préfabrication de l'habitat - Une histoire technique et culturelle, Géraldine Bouchet-Blancou, Editions L'Harmattan, 15,5 × 24,0 cm, 156 pages, décembre 2020, 18€.

Les articles récents dans Livres

Les Grands Ateliers Publié le 31/03/2021

A l'heure de l'essor du design/build et de l'apprentissage expérientiel, l'ouvrage retrace… [...]

Kengo Kuma, une vie d'architecte à Tokyo Publié le 31/03/2021

Alors qu’il vient d’achever le stade olympique de la capitale japonaise, l’amoureux du bois… [...]

Lo-TEK, Design by Radical Indigenism Publié le 20/11/2020

Pendant sept ans, Julia Watson a entrepris d’étudier 18  « technologies » ancestrales… [...]

Architecture scandinave Publié le 20/11/2020

L’ouvrage présente le travail de 19 agences scandinaves, à travers 51 édifices ou projets… [...]

Les cahiers de l'IBOIS Publié le 20/11/2020

Le laboratoire des Constructions en Bois (IBOIS) de l’EPFL (Suisse), réputé pour ses… [...]

Particularités de l'architecture japonaise Publié le 20/11/2020

Modulaire, climatique, souple et ouverte sur son milieu paysager, l’architecture traditionnelle… [...]