Renaissance rurale

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 04/08/2020

Au milieu d’une vaste plaine cultivée de la Drôme, au pied du Vercors, un vieux corps de ferme en pierre serait tombé en ruine comme de nombreux autres si une modeste famille de Montoisonnais n’avait pas décidé de le réinvestir comme résidence principale pour préserver le patrimoine familial. L’agence lyonnaise Looking For Architecture les a accompagnés dans cet ambitieux projet de réhabilitation où le matériau bois vient compléter un puzzle séculaire.

L’histoire de ce projet est charmante, et commence tel un conte. Le doyen de la famille, qui était né dans cette maison, avait la passion et l’habitude quotidienne de s’occuper de son potager situé à côté de la ruine qu’elle était devenue. Habitant d’une zone pavillonnaire en périphérie du village, il préférait passer son temps au milieu de ses légumes, au grand désespoir de son épouse qui ne le voyait plus. Convaincu qu’il serait plus heureux dans ce lieu tant aimé, le couple décida de réhabiliter la maison. Ils savaient que les travaux de restructuration seraient élevés. Par chance, leur fille et leur gendre proposèrent de vendre également leur maison, et de venir habiter avec eux la ferme familiale avec leurs enfants. Originaire de la région, l’architecte Antoine Trollat, co-fondateur de l’agence Looking for Architecture (LFA) eut vent de ce désir de réhabilitation et embrassa la commande avec plaisir, suffisamment rare pour être particulièrement appréciée. [...]

Pour lire la suite, commandez le numéro 127 - Faible impact : [Boutique]



Maître d'ouvrage : Client privé
Maître d'oeuvre : Looking for Architecture (LFA)
BET bois : aucun
Entreprise bois : Osebois (26)
Date de livraison : 2019
Surface : 401,6 m²
Volume de bois utile : nc
Lieu : Marlençon, Montoison (26)

Remplaçant et réhaussant une ancienne grange en bois, l'extension prolonge le volume de la maison en pierre, rénovée en conservant la majeure partie des ouvertures.<br/> Crédit photo : Valcarce Maxime La trame du brise-soleil permet de limiter le rayonnement tout en conservant des vues sur le paysage.<br/> Crédit photo : Valcarce Maxime Le volume de l'extension revêtue de douglas apparaît derrière la toiture rénovée à l'identique avec la conservation de la génoise périphérique malgré l'ajout d'une gouttière.<br/> Crédit photo : Valcarce Maxime

VOIR ÉGALEMENT

>> Les coups de cœur du comité online

Les articles récents dans Publiés par Séquences Bois

Variations esthétiques sur le naturel Publié le 20/11/2020

Maître d'ouvrage : Santé Publique FranceMaître d'œuvre : Atelier du PontBET bois… [...]

Mélèze d'argent Publié le 20/11/2020

Maître d'ouvrage : Ehpad La Mèche d’Argent (02) / SEDAMaître d'oeuvre : Fabienne Bulle… [...]

Grands et petits soins Publié le 20/11/2020

Maître d'ouvrage : Ville de Taverny (95)Maître d'œuvre : MAAJ Architectes (75)BET bois :… [...]

Réinterpréter l'architecture armoricaine Publié le 20/11/2020

Maître d'ouvrage : Centre Hospitalier de l'Estran (50)Maître d'œuvre : SABA Architectes… [...]

Bien-être au carré Publié le 20/11/2020

Maître d'ouvrage : Liechtensteinische Alters- und Krankenhilfe (LAK) (Schaan, Liechtenstein)Maître… [...]

S'apaiser, sous la canopée Publié le 20/11/2020

Maître d'ouvrage :  Maggie'sMaître d'œuvre : Heatherwick StudioBET bois :… [...]