Particules élémentaires

Rédigé par Stéphane BERTHIER
Publié le 31/03/2021

Le nouveau centre communautaire de Taga, dans la préfecture de Shiba, est implanté sur la rive gauche de la Serigawa. Cette rivière caractéristique des profondes vallées japonaise finit son cours dans le lac Biwa environ 5 km en aval. Elle présente un large lit majeur drainant les pluies torrentielles de la fin de l’été que récoltent les versants des montagnes environnantes. Mais son étiage ordinaire lui donne plutôt l’apparence d’un gros ruisseau faussement paisible, à distance respectable duquel se tiennent les fragiles constructions d’un front de ville hétérogène, sur sa rive droite. Dans cet environnement montagneux et forestier au nord de Kyoto, la parcelle en frange d’urbanisation est bordée au sud par des rizières qui occupent les espaces non urbanisés de l’embouchure de la vallée.

L’équipement conçut par L’agence d’architecture tokyoïte Onishimaki & Hyakudayuki est le fruit d’une triple réflexion sur un programme participatif, une composition inspirée de la tradition architecturale japonaise, et une réalisation faisant la part belle aux circuits courts.

Ce type de programme se développe aujourd’hui au Japon pour tenter de faire face au vieillissement de la population et à l’isolement de plus en plus mal vécu des individus dans la société nipponne. Les perspectives démographiques estiment que les japonais ne seront plus que 90 millions en 2050 contre 120 millions aujourd’hui. Le pays est aussi l’un de ceux au monde où le plus de personnes vivent seules, toutes générations confondues et présente un taux de natalité au plus bas depuis la seconde guerre mondiale. Ces centres communautaires affichent donc l’ambition de renouer les liens sociaux et de favoriser l’entraide générationnelle. [...]



Maître d'ouvrage : Ville de Taga
Maître d'œuvre : Onishimaki & Hyakudayuki / o+h
BET bois : Mutsuro Sasaki and Yoshiyuki Hiraiwa from Sasaki Structural Consultants
Entreprise bois : Kuwahara Group
Date de livraison : mars 2019
Surface : 2 710 m²
Volume de bois utile : 514,4 m3
Lieu : Taga, préfecture de Shiga (Japon)

Les différentes orientations des toitures offrent des éclairages riches et variés.<br/> Crédit photo : OTA  Takumi Le léger volume du pavillon d’entrée.<br/> Crédit photo : Kai Nakamura Entre les éléments de programme, les galeries proposent des déambulations complexes dans la profondeur de l’édifice .<br/> Crédit photo : OTA  Takumi

VOIR ÉGALEMENT

>> Les coups de cœur du comité online

Les articles récents dans Publiés par Séquences Bois

La salle du Pélican résonne encore du jeu de paume Publié le 31/03/2021

Maître d'ouvrage : Ville de Rennes (35) Maîtres d'œuvre : TOPOS Architectes… [...]

La flexibilité par le bois Publié le 31/03/2021

Maître d'ouvrage : Centre Paroissial Ev. Kirchengemeinde Herbolzheim (Herbolzheim et Karlsruhe… [...]

Pin versus granit Publié le 31/03/2021

Maître d'ouvrage : Mairie de Riec-sur-Bélon (29)Maître d'œuvre : Guinée*Potin architectes… [...]

Dentelle de Lorraine Publié le 31/03/2021

Maître d'ouvrage : Mairie d’Ancy-Dornot (57) Maître d'œuvre : Christophe… [...]

Union sacrée Publié le 31/03/2021

Maître d'ouvrage : Paroisse de Lempäälä (Finlande)Maître… [...]

Expériences au berceau Publié le 18/01/2021

Maître d'ouvrage : Ville d’Arras (62)Maîtres d'œuvre : Boris Bouchet architectes (63)… [...]