TROPHÉES SÉQUENCES BOIS / LAURÉAT EX-AEQUO TECTONIQUE & TECHNICITÉ

Rédigé par Sarah ADOR
Publié le 11/09/2020

LAURÉAT EX-AEQUO TECTONIQUE & TECHNICITÉ
Halle économique et culturelle
Faverges-Seythenex (74)

Atelier NAO


Située dans la petite ville de Faverges-Seythenex (74) localisée à l’amont sud du lac d’Annecy, la halle remplace d’anciens commerces en face de la mairie et prend place au voisinage d’une tour médiévale qui faisait jadis partie de l’enceinte de la ville. 

Après trente ans de pure ingénierie, travailler comme mandataire sur une commande qui permet de transformer le cœur d’une petite ville a été grandement apprécié par Jacques Anglade, qui a co-fondé l’Atelier NAO en 2015. Conçue pour accueillir le traditionnel marché hebdomadaire ainsi que d’autres festivités locales, la halle adopte la forme d’une grande toiture à trois pans. Subdivisés en quatre parties préfabriquées, dont les dimensions dialoguent ainsi avec les toitures alentour, ces pans fendus de raies de lumière sont couverts de tavaillons en châtaignier issus du Massif Central. Refendus selon une méthode traditionnelle locale, ils sont posés sur une impressionnante charpente composée de portiques auto-stables en douglas massif régional. Les arbalétriers sont non seulement dédoublés mais surtout étonnamment subdivisés en quatre lames qui s’entrecroisent au niveau du faîtage. Si le large débord rappelle les typologies locales résistantes à l’enneigement, la profusion d’éléments qui en émerge lui confère quelques airs de pagode. Cette conception composite et évidée permet à la fois de créer une section de grande hauteur, qui assure une large zone de contact avec la structure verticale dans laquelle ils sont encastrés, tout en apportant une certaine légèreté qui joue avec la lumière, là où une section pleine aurait été massive et opaque. La nuit, l’édifice apparaît tel une étonnante lanterne. Appuyée sur des éléments de béton formant bancs, la structure verticale est aussi composite, chaque « poteau » étant constitué d’un panneau trois plis pris en sandwich entre des sections de bois massif espacées. La stratégie de dédoublement de ces éléments structurels préfabriqués facilite à la fois les assemblages et l’insertion discrète des descentes d’eau pluviale en cuivre. Rabattus contre les poteaux, de grands volets en CLT permettent de fermer le volume sur trois côtés, jouant le rôle de pare-vent ou d’isolation phonique. Une scène rétractable dans le sol de la nouvelle place, couverte en granit local, achève de transformer la halle en salle de spectacle tandis que derrière un panneau trois plis perforé, de la laine minérale permet une bonne absorption acoustique. La tour médiévale, structurellement indépendante, est quant à elle judicieusement intégrée au projet en logeant des WC PMR ainsi qu’un local technique.


Les articles récents dans Actus brèves

Concours !MPACT Publié le 18/01/2021

Créé il y a plusieurs années à l’initiative de l’entreprise Karibati, !MPACT est l’un des… [...]

Concours Vitalit'Y Publié le 18/01/2021

Valoriser les singularités esthétiques du bois dans un projet de tiers-lieu [...]

Concours : les lauréats d'Archi'Bois récompensés Publié le 20/11/2020

Dédiée au sujet de la greffe architecturale en structure bois, la deuxième édition du concours… [...]

Ouvrage : Lo-TEK, Design by Radical Indigenism Publié le 20/11/2020

Pendant sept ans, Julia Watson a entrepris d’étudier 18 « technologies » ancestrales mises… [...]

Ouvrage : Les cahiers de l'IBOIS Publié le 20/11/2020

Le laboratoire des Constructions en Bois (IBOIS) de l’EPFL (Suisse), réputé pour ses… [...]

VISITE – Village Sénior en matériaux locaux et biosourcés Publié le 14/10/2020

Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture, le CAUE de Côte-d'Or propose une visite… [...]